Facades en pavés de verre de la Maison de Verre (Pierre Chareau)

 

Illustrations :

 

Description générale :

Les façades de la " Maison de Verre " située à Paris et conçue par les architectes P. Chareau et B. Bijvoet présentent la particularité d'être constituées de briques de verre translucide. L'emploi de ce matériau répond à une intention d'éclairement naturel dans un contexte urbain dense avec tous les problèmes d'obstacles à la lumière et de vis à vis que cela suppose. Il s'agit là de l'une des premières utilisations " massives " du verre en façade, fait qui a valu à cette maison le caractère de manifeste et de modèle architectural.

 

Effets ambiants produits :

Les paroi de briques de verre translucide ici utilisée constitue un véritable filtre de lumière producteur d'un éclairement homogène compte tenu des dimensions des espaces qu'ils éclairent. Les qualités diffusives responsables de l'impression lumineuse donné par les façades est surtout fonction du dessin galbé du type de brique de verre employé. Celui-ci présente en effet des intensité lumineuses diverses avec, selon la normale, un centre à forte luminance (80 Cd/m2) devenant progressivement sombre (65 Cd/m2) vers les périphéries. L'effet de coupure avec l'extérieur produit par se genre de dispositif est en partie suprimé du fait de l'intégration, à certains endroits, de vitrages clairs. Il reste que du point de vue thermique, les déperditions et les effets de paroi froide sont importants (ce qui oblige à une climatisation artificielle) et que les apports solaires, compte tenu des caractéristiques d'un site urbain très dense, sont négligeables mais du même coup les problèmes de surchauffe liés à l'effet de serre.